Frayère à Brochet du Pérat

Les projets « Restauration Frayères » ont vu le jour en 2016 avec pour ambition de remettre en état, protéger ou créer, des zones de reproduction propices aux espèces piscicoles présentes sur nos secteurs.

En parallèle de notre projet de restauration sur le parcours de la Champforte, un autre site a retenu notre attention. Situé sur le grand canal du Né sur la commune de Salignac sur Charente, la potentiel « frayère du Pérat » est un site somptueux et déjà très fonctionnel pour la reproduction du brochet.

 

 

 

 

 

Le grand canal ayant été aménagé récemment, voir article ICI, la migration piscicole n’est plus un problème.

Situé au milieu des frênaies, cette parcelle d’environ 3 hectares se noie chaque année par l’influence de la Charente. Sous l’effet du fleuve, les eaux du Né se bloque, ne pouvant pas s’évacuer vers l’aval et inondent les parcelles. La voie ferrée en amont fait office de digue, piégeant les eaux pour l’hiver.

 

 

 

 

 

 

La vieille mère du Né contourne la parcelle, offrant un seconde option aux poissons pour remonter ou descendre.

Anciennement exploitée en maïs, elle dispose d’un fossé de drainage qui permet une évacuation lente quand le niveau baisse. L’idéal pour les jeunes alevins de brochets.

Maj: 24 avril 2017

Après rencontre avec le propriétaire, les discussions sont actuellement en cours pour une éventuelle proposition de rachat ou de location. La bonne nouvelle étant qu’il n’envisage pas la remise en culture de cette parcelle et s’est engagé, même en cas d’échec des négociations, à remplacer la buse de sortie l’année prochaine.

 


Étape 1: Recherche et Contact du propriétaire

Mise en place d’une réunion sur le terrain

Étape 2: Établissement d’un partenariat

Dans le cas de la frayère du Pérat, le but n’est pas de restaurer mais plutôt de protéger. En effet, rien n’empêche actuellement le propriétaire de refaire du maïs ou d’implanter des peupliers. Il s’agirait dans un premier temps de convaincre le propriétaire de laisser tel quel la parcelle et de faucher à une période précise.

Un partenariat entre l’AAPPMA et le propriétaire est donc envisagé.

Étape 3: Travaux de restauration sur les drains

Le drain principal est très envasé et la sortie busée est bonne à changer. Un griffage du drain et la mise en place d’une buse neuve et plus grosse serait envisagé.

Etape 4: Suivi 

La dernière étape consistera à effectuer un suivi régulier de la frayère afin de s’assurer de son bon fonctionnement.